Interview d'Yves Joseph en attendant le "Zenith" a Paris avec un nouvel album incluant le tube "Independance Cha Cha" d'African Jazz de Kalle Jeff (Magazine Ngambo Na Ngambo) - Read

Tabou Combo Shines at Caribfest (jamaicaRus.com) - Read

Afrique Horizon Magazine, Avril 1998

UN PEU D'HISTOIRE SUR LE "PHENOMENE TABOU COMBO

By P. Medard Moutsilhat

Dans la galaxie des groupes musicaux afro-caraibeens, les Haitiens de Tabou Combo ont depuis tres longtemps acquis leur lettre de noblesse. Ceux qu'on appelle les "Ambassadeurs du Konpa", la musique nationale d'Haiti, ont fait du rythme l'essence meme de leur musique. Celle-ci se revele etre un cocktail des cultures du monde entier. Neanmoins, on peut y noter l'influence non negligeable de la musique traditionelle de Saint Domingue, a savoir: le meringue. Il faut y ajouter les percussions inherentes aux rituels vaudous, les rythmes mouvementes du carnaval, les apports de l'influence colonial francaise et bien sur la soul et la funky des Africains americains.

Les treize membres du Tabou Combo qui se sont installes a New York en 1971 ont depuis sillone le monde, egrenant cette universalite musicale dans le konpa, chantant aussi bien en anglais, en espagnol, en francais qu'en creole. Pour tous ceux qui connaissent la musique de Tabou Combo, indubitablement on s'accorde pour dire que cette musique est faite pour danser. Les textes des chansons font ressortir l'inspiration d'origine sociale qui anime ces musiciens haitiens, qui se sont engages contre la mauvaise image vehiculee par certains medias concernant Haiti. Chantant pour une amelioration des conditions de vie du peuple noir, les problemes de pauvrete ou de politique sont continuellement exprimes dans les chansons de Tabou. Depuis 1967, ce groupe comporte comme pilliers le batteur Herman Nau (qui mele les rythmes bresiliens - la samba - avec d'autres, dont une bonne partie d'inspiration africaine: c'est lui qui incarne le rythme de Tabou Combo), le chanteur auteur-compositeur Yves Joseph "Fanfan", le chanteur leader Roger M. Eugene "Shoubou" (ces deux n'ont pas leur pareil dans le domaine de la choregraphie et de l'interpretation) et enfin le percussionniste Yvon Andre "Kapi"....

C'est avec l'album "New York City" que Tabou Combo a litteralement casse la braque en 1974, avec plus d'un million d'exemplaires vendus, envahissant ainsi l'Europe. En 1988, il va retenir l'attention de Beat Magazine avec une couverture speciale pour celebrer l'album suivant "Kitem fe Zafem" (laisse-moi faire mes affaires) comme le meilleur album du genre. L'album "Aux Antilles" sorti en 1989 va occuper la tete des hits pendant plus de six semaines et sera plebiscite "meilleur album de musique de danse haitienne" aux premiers Caribbean Music Awards de New York. C'est une societe du groupe (Zafem Production) qui s'est chargee de produire ces albums alors que l'album "Reference" a ete le fruit d'une co-production entre Hibiscus Records et Zafem, prolongeant ce qui est devenu le "phenomene Tabou Combo".

Notons pour terminer que la musique de Tabou Combo "tapisse" meme certains films (Cf. par example le film POLICE produit per Gaumon sous la direction de Maurice Pilai avec Sophie Marceau, Gerard Depardieu et Richard Anconina où l'on retrouve des chansons telles que Juicy Lucy, Min Sirop et Bolero). Tout compte fait, Tabou Combo, le moins qu'on puisse dire, c'est toute une epoque, une histoire de la musique haitienne marquee par le Konpa. Le "Konpa Taboucombier" est cette mixture poetique qui allie avec bonheur la beaute des mélodies a la force des mots, le tout sur fond d'une rythme liee "aux guitares ensorcelantes et au groove diabolique a faire danser meme le chagrin" pour ainsi reprendre l'expression de notre confrere J. Martinot de L'Affiche (fevrier 98). Avec ce groupe, c'est un voyage dans un monde feerique au bout duquel surgit une ambiance poignante et pourtant inimitable de gaiete des creations musicales haitiennes. Tous ces enfants terribles reunis sur cette photo continueront a nous faire rever pour longtemps encore.

Legends Brings Swinging Sound to Town (Miami Herald) - Read

Tabou Combo Takes Konpa to the World (Boston Globe) - Read

Un Peu D'histoire sur le Phonomene (Afrique Horizon) - Read

Tabou Combo des Annees 70 (Le Nouvelliste) - Read

2 Countries and the Konpa Sound (New York Times) - Read